Puisque je possède maintenant une bécane de compétition (merci mes chevilles vont bien), il y a un truc qui m’énervait : 80% du temps mon processeur se tournait les pouces. Avoir un quad core et de la puissance de calcul à plus savoir qu’en foutre c’est bien mais que ce soit utile c’est mieux.

C’est là qu’intervient Folding@home. C’est l’université de Stanford qui est à l’origine de ce projet (donc c’est pas de la merde).

Alors c’est quoi ?

Votre ordinateur, comme le mien, n’est pas sollicité à 100% tout le temps. Partant de ce constat les chercheurs ont mis au point un logiciel qui détecte quand l’ordinateur n’utilise pas son processeur. Si tel est le cas il va télécharger une séquence de calcul à faire et la réaliser. Une fois le calcul effectué, il renvoie les résultats sur le serveur de l’université pour qu’ils soient traités par les scientifiques et télécharge une nouvelle séquence de calcul à effectuer. Tout se fait de manière transparente pour l’utilisateur. Vous n’aurez pas de perte de performances car le logiciel ne lance le calcul que si le processeur n’est pas sollicité. Au moindre besoin de votre part, il libère toute la puissance de votre ordinateur et se met en veille jusqu’au prochain moment ou vous n’utiliserez pas toute la puissance de votre processeur.

Oui mais ça sert à quoi ?

A faire avancer la recherche ! Je ne vais pas rentrer dans les détails (de toute façon je ne maitrise pas tout) mais les calculs ont pour but d’étudier le repliement des protéines. Dans le corps humain, lorsque le repliement des protéines se fait mal, il peut être à l’origine de maladies comme Alzheimer, la maladie de la Vache Folle (encephalopathie bovine spongiforme), la maladie de Creutzfeldt-Jacob, la sclérose en plaque, ou la maladie de Parkinson. ??tudier les protéines permet de mieux comprendre comment ces maladies apparaissent et à terme de trouver comment les éradiquer. Seulement cela nécessite une puissance de calcul phénoménale. Alors en regroupant la puissance non utilisée de chacun des ordinateurs possédant le logiciel, ont obtient une puissance de calcul globale supérieure à n’importe quel super-ordinateur conventionnel. Cependant, les calculs sont très longs (par exemple mon Q6600 Overclocké à 3.3Ghz a mis 36 heures avant de finir son premier calcul), même si le logiciel adapte les calculs en fonction de votre ordinateur. Peu importe le temps que cela prendra finalement car chaque ordinateur, même le plus pourri d’entre tous apportera sa pierre à l’édifice et c’est ça qui compte.

Actuellement 255873 ordinateurs (mac/linux/PC/PS3/GPU) participent à un calcul qui fait avancer la recherche sur le repliement des protéines sur les 2.8 millions qui participent régulièrement. C’est l’equivalent de 1.08 petaflop (unité de mesure de puissance de calcul). Pour info le plus puissant des super calculateur fait, lui, 1 petaflop.

Et parce que je trouve cette initiative vraiment intéressante je vous mâche le boulot pour que vous rejoigniez le réseau folding@home :

Cliquez ici pour télécharger le client de calcul. Une fois installé, vous ne vous en occupez plus, il se débrouille tout seul.

Et cliquez ici pour avoir plus d’info.

Commenter






8 − = un

Page optimized by WP Minify WordPress Plugin