D’humeur joviale toudai je vous ai fait une petite vidéo (rien à voir avec les « super-productions »de d’habitude mais j’y travaille 😉 ) où j’explique les 5 trucs qui m’ont vraiment fait chiééééééé quand j’ai switché… On est tous passé par là, alors jeune switcher ne soit pas effrayé, un jour toi aussi t’en rigolera. En attendant regarde cette vidéo et rassure toi, tous les moments de doutes que tu vis sont absolument normaux. Prend ton mal en patience et tu sera bientôt un H4x0r du mac.

16 commentaires

  1. anthony.n dit :

    Bon, bah je recopie mes commentaires de Viméo :

    1/Mac OS a choisi en premier 😉
    2/Cela dépend de l’application : iPhoto s’éteint quand tu fermes la fenêtre. Mail non, car l’application doit tourner en fond.
    3/Pourquoi un? Parce que deux, ça sert à rien. Et au pire, tu peux faire le tap à deux doigts en tweakant dans les Prefs Syst
    4/Je peux rien faire pour toi, là… Perso, je trouve ça pratique.
    5/Là, je suis à 1000% d’accord.

    Sinon, ça fait du bien de te retrouver dans un vidéo face-to-face…

  2. flav dit :

    Salut!

    C’est mon tout premier post sur ton blog (que je suis depuis quelques temps avec celui de compétences mac etc). Bref, salut!
    Utilisant mac depuis longtemps, mais venant juste de switcher, je suis d’accord avec toi concernant ces quelques P*$#!! de frustrations ^^ Mais j’avais la « chance » de les connaitre déjà. Le plus gênant c’est d’expliquer aux autres que le programme n’est pas fermé… Que s’ils vont trop dans les bords de l’écran.. oups.. bah voilà, toutes les fenêtres bougent.. mais c’est normal! 🙂 -clique là… MAIS CLIQUE LA! (D’ailleurs, moi j’ai pas pu laisser le coin supérieur gauche actif).
    Et tout ça quoi.

    La question est… et ton top 5 des trucs qui déchirent? … enfin, si tu peux faire un top 5… ou un top 50.. au choix :]

    Bonne journée!

  3. Eric dit :

    Ca marche pour un top 5 je vous fais ça dans la semaine…merci pour vos encouragements…

  4. anthony.n dit :

    @Eric : dans ton top 5 des trucs qui déchirent, il faudra mettre les super blog Mac qui déchirent tout, style Compétence Mac, toi, moi, les Rhinos, ou celui de Jen 😀 A propos, bienvenue flav !!

  5. Eric dit :

    Carément… 😉

  6. koboy dit :

    Sympa cette petite vidéo ! On sait à quoi s’attendre…
    Sinon t’as pas de chance mais l’image preview de la vidéo ne te met pas en avant… Tu as peut etre la possibilité de la changer car là (bruni), je veux pas dire mais tu fais la gueule !

  7. Eric dit :

    Ouais koboy je sais que je suis pas à mon avatage…je sais pas si je peux la changer et très honnêtement j’ai la méga flemme… Mais merci de te soucier de moi 😉

  8. Benoit dit :

    Ca va y’a pire comme taupe 5 !
    Pour le clic droit c’est simple. Tu mets 2 doigts et tu clique !
    Moi ce qui m’a le plus saoulé quand j’ai switché c’est que MSN officiel pour Mac est de la daube en barre (bah oui quand tu viens du monde PC, que tu connais pas Mercury Messenger ou Adium et que 100% de tes potes sont MSN…)

  9. cru-cru dit :

    Benoit exactement se que je voulais dire

    sinon très bonne idée cette video

  10. Diawan dit :

    Mais MDR quand j’ai lu le commentaire e Koboy, j’avais pas vu que c’était lui, et quand j’ai lu la méga vanne carla bruni, j’ai direct su que c’était lui.

    U rulz bitch.

    ce commentaire n’a aucun intérêt.

  11. Benoit dit :

    D’un coté si ce qu’on poste doit avoir un interêt .. ou va le monde ! 😀

  12. max dit :

    moi, ce qui me saoule, c’ est de ne pas pouvoir sélectionner des fichier en gros comme dans windows ( win+clic )

  13. anthony.n dit :

    @Max

    Tu parles de sélection multiple? Tu as le choix sur Mac! Soit Command+Clic (ou Pomme+Clic), soir Shift+Clic…

  14. Rodd dit :

    bah pour l’histoire de la fenêtrte qui se minimize beh en fait c’est a l’origine de Mac OS 9 où il n’y avait pas encore le Dock, qunad on faisait un double clique la fenêtre disparaisait et il ne restait plus que la barre de la fenêtre (donc les bouton et le nom de la fenêtre) et on pouvait la bouger sur le bureau voilà.

    Et pour gamer sur Mac maintenat plus besoin d’émuler windows, grace à Cider de Transgaming, il convertissent les plus gro titre de EA pour mac (battlefield, need for speed…)

  15. Rodd dit :

    oups oulà je viens de me relire et désolé pour les faute et je ne peu pas m’éditer…

  16. bibal dit :

    Bonjour, je suis une mamie du mac, j’ai commencé avec Mac OS 6.0.7, ça fait, euhhhhhh, 16 ans. ??a n’a pas été un choix, c’était la seule option possible à l’époque dans ma profession.
    Donc, ton top m’a fait rire, bien sûr. Car, contrairement à ce qu’on pense, tous les « vieux » macounets ont switché. Mais en restant sur Mac. Eh oui, le passage de Classic (Mac OS 9.xx) à Unix (Mac OS X) ne s’est pas fait sans embarras. Entr’autre parce qu’il y a deux philosophies qui s’opposent dans Mac OS X, la philosophie issue de Classic et la philosophie issue d’Unix. Mais bon, là n’est pas le sujet.
    Dans ton petit film, ce qui me fait rire, c’est que les gens issus de Classic n’ont pas eu à souffrir de ces histoires de boutons et de barre de titre car… beaucoup ne se servent pas de leur souris pour faire les manips que tu décris avec humour.
    Pour minimiser ou fermer une fenêtre, quitter une appli, je ne me sers pas des boutons, j’utilise ce qui servait sous Classic et aussi sous XP bien sûr, le raccourcis clavier.
    A une époque, presque toutes les fonctions de Photoshop (3 !) ou XPress étaient « raccourcies » et je ne me servais que très peu de la souris pour tout ce qui concernait la navigation dans l’interface et les menus. Je suis donc toujours surprise de voir les switchers faire une action à la souris dans l’interface alors que nous la faisons au raccourcis-clavier ou bien « à la clé » (les touches F). Pomme-m pour minimiser ; pomme-w pour fermer une fenêtre ; pomme-q pour quitter, pomme-maj-a pour aller dans le dossier applis, pomme-maj-h pour aller dans le dossier user, pomme-supprimer pour mettre un truc à la poubelle ; pomme-maj-supprimer pour le détruire dans la corbeille ; pomme-e pour démonter une image ou un périphérique ; F11 pour pousser mes fenêtres hors du bureau ; pomme-i pour les infos ; pomme-j pour customiser; pomme-k pour aller sur un réseau ; pomme-alt-escape pour forcer à quitter un process ou une appli ; pomme-d pour dupliquer ; pomme-alt-q pour quitter la session ; pomme-f pour rechercher ; pomme-alt-m pour créer et emmener en glissé-déposé un alias ; j’en ai rajouté via un utilitaire pour mon usage perso comme pomme-4 qui ouvre mon dictionnaire ; etc, etc, etc.
    Avantage, on ne monte pas le regard dans les menus pour cliquer sur la bonne ligne dans le sous-menu, on garde le regard sur ce qu’on fait car les doigts trouvent tous seuls les raccourcis. A la fin d’une journée, on a gagné beaucoup de temps.
    Donc, il me vient naturellement de faire contrôle + un clic pour faire un clic droit que je suis incapable de faire sur ma souris, un comble ! Nous avons donc une vraie culture du clavier qui fait apparemment défaut sur pécé.
    A l’inverse, nous avons subi un vrai scandale pendant des années (entr’autres, car on pourrait faire une liste bien velue…), c’est l’absence de molette. ??a nous foutait vraiment en rogne, ça. Faut pas déconner quand même, mettre autant d’années pour coller un misérable bouton tactile qui fait une bien piètre molette sur la souris Apple, c’est du foutage de gueule. Et pourtant, on peut dire qu’on en a envoyé des mails de gueulage pour la réclamer, la molette… quelle feigne, ce steeve.
    Un autre truc – qui, à l’inverse de ce que je disais, demande de se servir d’une souris sous mac, mais de façon ludique et ergonomique – , c’est le glissé-déposé à l’intérieur d’une appli ou bien entre les applis. Dans un windows, je suis handicapée par le fait de devoir faire plein d’actions d’interface en fouillant dans les menus car il n’y a pas de glissé-déposé à l’intérieur de l’appli ou bien entre les applis. Par exemple, dans mon XPress, je prenais une image sur mon bureau (via le logiciel finder, donc), je la glissais sur mon fichier xpress (le logiciel de quark, donc tierce et a priori hétérogène) et pouf, elle « tombait dedans » : elle créait un bloc image toute seule et s’intégrait à la page. je ne créais pas de bloc et ne faisais pas de pomme-e (ou menu importer) pour aller chercher l’image.
    Autre exemple plus courant : dans mon logiciel de mail, je prends à la souris un mail et je le déplace géographiquement dans le dossier que je veux pour le ranger, je le glisse, je le lâche et pouf, il tombe dans le dossier voulu. Je ne sélectionne pas le mail et je n’utilise pas l’action « déplacer » du menu ou de la barre de boutons pour faire cette action. Sur Outlook pécé, il faut que je passe par une action logée dans un menu. Windows, c’est le royaume du « je clique à la souris dans un sous-menu » pour faire une action, ça me perturbe. Je ne dis pas que c’est moins bien mais ça me perturbe et je perds du temps.
    Comme quoi, les usages, ça créé des routines fortement inscrites dans le ciboulot.
    Il doit y avoir des tas des trucs que je trouverais super top dans Ouin-Ouin, mais je ne connais pas assez. Je me suis amusée avec Vista, parce qu’il est beau. XP étant vraiment hideux d’aspect (c’est pas possible ce design de l’âge de pierre, ces icônes, ces polices, ces fenêtres…), ça m’a toujours rebutée de m’en servir, même customisé à mort. C’est stupide mais une interface baclée au niveau esthétique, ça me rebute vraiment, c’est très bête une fille.
    Vista est identique, mais en joli. Et en buggé, je sais. C’est comme ça que j’ai découvert Vista, en « réparant » la liaison internet sur le pécé de ma cousine…
    Bien à toi.

Commenter






− cinq = 1

Page optimized by WP Minify WordPress Plugin