Le mot du blog : Bon, faut quand même avoir un p'tit budget.

Alors bon, je sais pas encore ce que j’pourrais en foutre si j’avais ça. Ce qui caractérise traditionnellement mon envie de posséder un truc.

T’as d’jà remarqué à quel point on a envie d’un truc tant qu’on lui trouve pas d’applications pratiques ? La SECONDE où tu l’as, ou bien celle où tu trouve ce à quoi ça pourrait te servir, bah t’en veux plus trop finalement. Ca le fait pas pour tout, mais c’est un phénomène marrant à observer.

Fin de la parenthèse ouvrez la porte fermez les guillemets mangez du bois n’oublie pas tes clefs t’as rendez vous chez le chat facho de chez feu vert à 18 heures.

Donc en gros tu installes le soft sur autant d’iPad que tu le souhaites, l’une d’entre elles est l »iPad maître (avec un fouet de Paul Prédault et tout) les autres sont les esclaves. Et tu te retrouves alors avec une matrice d’affichage pour balancer du contenu. Genre des anims et tout ça.

Alors oui l’interface est pas über sexy. Oui, Madame, pour le moment on peut y foutre que du texte et pas faire des trucs qui seraient tel un collège : fou fou fou. Mais pour la première fois nous avons la possibilité d’utiliser, nous, les petites gens qui ne sont pas des développeurs, une applis pour faire une matrice avec des iPad.

Fin de l’article je sais toujours pas ce que je pourrais en foutre. ??a s’appelle « The Matrix » et ça coûte 5 deullors. Par iPad.

Par iPad ?!!! Ah bah c’est bon j’en veux plus alors…

Via

Un commentaire

  1. Hugo dit :

    huhu j’vais déjà essayer de me payer un iPad

Commenter






× 7 = vingt un

Page optimized by WP Minify WordPress Plugin