Le mot du blog : Coucou ! Tu veux voir mon mic ?!

On a pris des résolutions lors du dernier PMLG et on va essayer de s’y tenir. D’autant plus que j’en connais qui ne sont plus en partiels 🙂 .

Il est pas beau mon nouveau micro ?

Donc je vous préviens à l’avance pour une fois qu’on fait un PMLG dimanche aux alentours de 17 heures 30. Les sujets seront

  • Le mac appstore, vos retours, vos craintes, vos envies
  • Le cydia store pour mac qui a été annoncé : Pourquoi ? Pour qui ?
  • Et ensuite ca partira surement sur le futur iPad et Jobs

Voilà on vous attend nombreux en mauvaise foi et en forme pour le premier de l’année car je te rappelle que si t’es pas d’accord avec nous bah tu peux v’nir le dire en direct. C’est aussi ça la magie du web 🙂 .

Le mot du blog : 100% des attaques se sont faites ordis allumés.

D’après une étude menée par Intego (qui je te le rappelle est une boite qui fait des softs Anti-malware) la plupart des menaces qui jouent sur Mac sont des softs qui se font passer pour ce qu’il ne sont pas dans le but d’avoir des droits d’admin.

Qu’il s’agisse d’un crack, d’un écran de veille ou tout autre joyeuseté, dès qu’on te demande un mot de passe admin il faut bien faire gaffe à ce que vous faites et a quel soft tu donnes ces droits. Rappelons qu’une fois ça en poche le soft peut virtuellement faire ce qu’il veut sur ta machine (enregistrer tes saisies puis les transmettre, regarder ou tu surfes ( et là tu flippes hein…. 🙂 ) ou prendre plus simplement le contrôle pour en faire un p’tit zombie que nous appellerons Rob).

En fait, bien souvent, c’est le social engineering qui est utilisé. Il s’agît alors de se faire passer pour une boite ou une chose ou quelqu’un pour taper du mot de passe admin et s’écrier « ON A LES DROITS !!! »

MA technique de « Pop Pop POOOOOooop làààààà pourquoi tu veux mon mot de passe admin toi… » consiste en fait à me renseigner sur un éditeur de soft que je connais pas, et SURTOUT avoir little snitch qui tourne sur toutes mes machines.

Little Snitch est un excellent pare-feu logiciel qui va te dire à chaque première fois qu’un soft décide d’accéder au net : pourquoi, où et par quel biais. Libre à toi ensuite de l’autoriser ou pas… Mais déjà tu limites pas mal les chance de te faire niquer la djeule.

Un autre point que soulève l’étude c’est du côté d’iOS. En fait intego tire la sonette d’alarme sur l’opacité des données transmises par les applications qu’on installe sur nos device.

Encore une fois, mieux vaut se renseigner sur le sérieux d’un éditeur avant de filer ses login facebook, twitter et l’accès à ses contacts à n’importe qui.

Ce qu’il ressort de tout ce bordel, c’est que « Oui d’une manière générale on est plus à l’abri que sur Windows mais il faut être de plus en plus méfiant car les différentes plateforme d’Apple intéressent de plus en plus de monde. » Soyez en conscients bande de foufous des cavernes.

Ca n’est que du bon sens de captain obvious, mais ça fait jamais de mal de le rappeller 🙂 .

Lire l’étude

Le mot du blog : Ah bah ça dès qu'il y a des laser, tu peux être tranquille...

‘Tain j’ai galéré ma race pour trouver une info ni obvious ni pas intéressante qui vaille le coup d’être bloguée toudai (effectivement, hier j’ai pas trouvé je ne peux rien te cacher. Et plutôt que d’bloguer d’la meurde…).

Tu l’as probablement fait, dessiner des trucs sur une surface phosphorescente et de préférence des trucs obscènes genre un pénis turgescent ou du caca car comme le dit l’adage « Mhhh le caca c’est délicieux » (Joystick si tu nous regardes). On s’en fout, c’est éphémère, dans deux minutes ce sera parti et dès qu’on allumera la lumière aussi.

Mais là, je suis tombé sur des mecs (Daito Mannabe entre autres) qui prennent ce genre « d’art » très très au sérieux. Genre les mecs prennent une photo avec un APN ou une caméra Infrarouge ensuite un laser « scanne » une surface phosphorescente et s’allume uniquement où il faut. Point par point. Je sais pas encore ce qu’on pourrait en foutre mais j’adore l’idée.

Ce qui est hyper impressionnant ici, c’est que c’est évidemment monochrome et que par conséquent, le laser commence par peindre les zones les plus sombres. Parce que pendant que le laser fait son office, les zones déjà « excitées » deviennent plus sombre petit à petit. C’est compliqué à expliquer à l’écrit regarde la vidz :

Et le rendu est vraiment hallucinant. Et le bruit que ça fait est simplement AWESOME !

Ca me rappelle les logos que je faisais et revendais au lycée sur les vieux nokia. Ouais… J’avais les câbles séries pour tous les Nokia, j’pouvais te faire ce que tu voulais, desimlock, sauvegarde, logo perso… Je m’suis fait un peu de blé comme ça c’tait cool. 🙂

Via

Le mot du blog : Mais où ça s'arrêtera bordel ?

Damn ! Damn DAMN DAAAAAAAMN !

La tendance se précise de plus en plus, l’iPad 2 qu’on attend pour le mois d’avril serait bien équipé d’un écran qui tue la gueule avec une résolution fois 4. J’veux dire, ça commence à parler de 2048×1536. Tu t’rends compte ? Doublage horizontal ET vertical, c’est 4 fois plus de pixel au total.

C’qui à commencé à mettre la puce à l’oreille ce week end c’est ça :

Des images trouvées dans iBooks 1.1 présent dans la dernière béta d’iOs. Ces images reprennent le même style de nomenclature que l’on à trouvé au moment du passage de l’iphone 3Gs à l’iPhone 4 (mon-cul-sur-la-commode@2x.png). Et DONC, on peut se dire que la réso de l’iPad va fouaquattrer.

En plus de ça, toudai on apprend que serait dispo à la vente, l’écran de l’iPad 2 sur ce site.

A noter que le prix de vente est largement supérieur au prix de l’écran de l’iPad 1 à sa sortie (145 deullors en Juin pour l’iPad 1 contre 218 maintenant pour l’écran de l’iPad 2). Ce qui confirmerai que le bordel coûte plus cher à produire et donc qu’il aurait une bien meilleure résolution. C’est ce qui se dit hein…

Alors bien entendu, parce que je suis quand même pas complètement con et que j’vous avais quand même parler d’un vrai problème à ce sujet (et je tiens à le prouver), ça parle aussi d’un GPU capable de gérer ça. HAHA ! Comme quoi je ne dis pas QUE des conneries. Est donc évoquée une puce de Imagination Technologies nommée le plus sobrement du monde SGX543MP2 qui est en fait tu t’en doutes bien évidemment, l’association de deux coeurs SGX543. La légende raconte que cette combinaison mortelle serait capable de pousser 4 fois plus fort que ce qu’il y a actuellement comme GPU dans l’iPhone 4 et l’iPad. Ce qui pousse la rumeur en ce sens, c’est simplement qu’on a trouvé des drivers des ces puces dans les dernières bétas d’iOs. Donc bon, là j’ai envie de te dire que la surprise est un peu bouffée. Ce qui est intéressant également comme info quand on se penche sur ces puces, c’est leur scalabilité. En effet, on peut y foutre jusqu’à 16 coeurs en parallèle. Ce qui laisse le temps de voir venir. Encore plus intéressant, c’est qu’au fur et a mesure que l’on augmente le nombre de coeurs à cette architecture, il n’y a pas besoin de réécrire la moindre ligne de code puisque la gestion du flux de traitement se fait au niveau hardware. Assurant ainsi une parfaite compatibilité inter-générationnelle entre les différentes itérations des devices.

Quoi qu’il en soit, si vraiment l’iPad 2 nous crache du 2048×1536 à la face et qu’Apple réussi à gérer la puissance et l’autonomie je serais le premier à halluciner. Non parce que LA ce sera une vraie perf j’te l’garantie.

Alors bon… Info ou botox ?

Via aussi mais encore

Le mot du blog : Un peu de poésie geek dans c'monde de merde.

C’est une troupe pas tout à fait ordinaire que m’a fait découvrir ma frangine (Wayap sur le blog. Et non, elle n’est plus à vendre). La troupe qui s’appelle donc AdrienM joue pas mal avec du numérique et des moyens de détourner ça pour ajouter le « ptit plus de la maison » à leurs performances. Réalité augmentée, tout ça. J’ai pas grand chose à ajouter en fait dessus, si ce n’est que la magie fonctionne franchement pas mal, surtout le faux jonglage qui au final doit être plus chaud que de jongler en vrai. En même temps j’te dis ça je sais pas jongler donc bon… Une analyse de spécialiste comme tu peux le voir.

Ca me transporte plus qu’une projection « 3D » sur un immeuble.

Plus d’infos

Levage de chapeau à Wayap pour l’info.

Le mot du blog : Leave the Home button aloooone

Bordel. L’ascenseur émotif tu connais ? Ce moment où tu passes d’un sentiment à son contraire en un minimum de temps.

Et bah c’matin en p’tit déjeunant c’est exactement c’que j’ai vécu entre deux princes. D’abord j’ai été super content d’apprendre que dans la 4.3 de nos futurs iPad, nous allons pouvoir choisir entre « L’AWESOME x INSANE x YOUTUBE* lockage du sens d’affichage » et « coupage de son qui sert à rien sur un iPad parce que c’est pas un téléphone bordel de merde » pour le p’tit switch de tranche de l’iPad.

Bon ça c’est cool.

Mais une autre info nous est parvenue, c’est celle des nouvelles gestures de la 4.3 :

Alors bon pour ce qui concerne le nouveau moyen de switcher entre les applis, pourquoi pas. J’trouve pas ça hyper ouf de praticité, ça va être source de fausse manip’ incroyab’ dans les applis. Hein, parce que rappelons tout de même que le swype d’un doigt sur un item, c’est pour dire qu’on veut le supprimer soit dit en passant. On le sait que ça va merder à un moment où un autre, c’est le problème de toutes les navigations basées sur la reconnaissance. Donc je t’explique pas comment ça peut vite devenir über chiant d’avoir une boîte de dialogue pour finalement annuler une suppression qu’on ne voulait pas puisqu’on voulait juste changer d’appli. Connard.

Et donc en parallèle de cette vidéo, le truc qui tourne aujourd’hui c’est que le bouton « Home » viendrait à disparaître sur de futurs iPad et iPhone (2 et 5 peut-être même). Et là, d’un coup, j’ai envie de mourrir. Bon j’exagère un peu, mais je pense que ce bouton ne doit JAMAIS disparaître tant que la seule alternative sera le tactile.

Sous prétexte que maintenant en faisant une gesture à la con (un pinch à 5 doigts) on revient au springboard et qu’en swypant à 4 doigts on passe d’une appli à l’autre bah on vire le bouton home ? Les gens qui n’ont que 4 doigts sont condamnés à ne plus jamais sortir d’une application ?

Et bah non ! Moi j’suis désolé, mais supprimer ce bouton est une connerie sans nom. C’est d’la merde. Et pour moi, il y a une raison très simple, c’est la frustration. Que comme chacun sait je supporte très, mais alors TRES mal.

Un bouton home « Hardware » sera toujours nécessaire d’après moi. Parce qu’il y a des fonctions pour lesquelles, c’est historique, on a besoin d’un retour.Et quitter une application en est une. Switcher en est une. Le jour où tu « tapotes » sur un bordel et qu’il se passe rien, tu vas être comment ? Vénère.

Avec l’awesomeness les appareils tactiles ont apporté un truc : La capacité à frustrer. On voit, on touche; si ton appareil se plante il remet en cause tes sens que tu sais être bien calibrés. Normalement si tu touches un truc c’est qu’il était là et pas ailleurs. Si ton device à une réaction inattendue (genre revenir au springboard alors que tu voulais switcher entre deux applis), IL se fout d’ta gueule, TU LE SAIS QUE T’AS FAIT LE BON GESTE. C’est CE GROS CON DE TELEPHONE QU’A RIEN COMPRIS ! J’ai l’intime conviction qu’encore aujourd’hui appuyer sur un bouton rassure. On comprend. J’appuie, un signal électrique est envoyé, interprété et j’ai ce que je veux ou pas, mais c’est pas moi qu’ai merdé je le sais j’ai APPUYE. Tapotes et c’est autre chose « J’tapote, tiens c’est un peu plus long que d’habitude, je retente, MERDE ça a changé de menu, MAIS NON J’VOULAIS PAS APPELER GERARD ENCULE D’TA RACE ! Hey !! Salut Gérard. Ca va ? »

Avec le bouton Home, tout est plus simple. Je comprends même pas qu’on se pose la question de son existence pour être honnête. Plus on va vers le tout tactile et moins on est tolérant à l’approximation de la reconnaissance parce que plus on en dépend. Et faire le con avec 5 doigts, ça peut être très sympa, mais pas pour le sujet qui nous préocuppe aujourd’hui.

Justement, un autre aspect qui me fait partager avec moi même cette idée, et donc confirmer que je suis en accord avec mon esprit torturé, c’est l’iPhone. L’énorme force de la gamme d’appareils tactiles d’Apple, c’est qu’ils partagent quasiment sans exceptions (ou alors mineures) leur manière d’être utilisés. Les gestuelles sont les mêmes, les fonctionnalités sont les mêmes, seuls les domaines d’utilisations changent.

Il est HORS de question que je doive faire un pinch à 5 doigts pour revenir sur le springboard de l’iPhone. D’abord parce que ça me condamne à utiliser mes deux mains en permanence, ce qui est exclu, j’ai plein d’autres trucs à faire de ma deuxième main. Ensuite parce que l’écran (et donc la surface tactile) est trop petite pour ça. C’est juste too much pour l’iPhone. Imagine toi à 5 doigts sur l’iPhone quoi ! Et par conséquent j’vois pas Apple le faire dessus.

Ergo : J’vois pas Apple le faire sur l’iPad. Qui aurait alors une façon différente de switcher/retourner au springboard que l’iPhone. Donc pétage de plomb pour les utilisateurs d’iPad en même temps possesseur d’iPhone (qui sont une chiée quand même) qui devraient jongler entre deux façons de faire la même chose dans une interface qui est scrupuleusement la même et qui fait justement la force de ces deux produits.

Voilà. Voilà pourquoi on a ENCORE besoin d’un bouton Home. Voilà pourquoi j’en suis plus que certain, les mêmes que ceux qui réclament sa mort aujourd’hui regretteraient tôt ou tard sa disparition. Et voilà pourquoi aujourd’hui TOUS les smartphones ou tablettes ont au moins un bouton fonctionnel autre que on/off. Un truc qu’est là, qu’il soit comme le bouton « home » des iDevices ou capacitifs. Le point (0,0) de la navigation sur ton device. Quand tout merde c’est là que tu t’y retrouve. Le bouton « Home, c’est l’Agence tous risques de la navigation »

Appelle moi réac si tu veux cher lecteur chéri mon amour, mais j’m en fous, pour le moment, ce bouton on le need.

Period.

Dans 10 ans on relira peut être ce billet en ce disant « Putain mais quel vieux con déjà jeune, comment il s’est planté sa mère. Tiens repasse moi un peu de cette délicieuse Pizza en tube. » Mais fallait que ça sorte. Et en plus comme d’habitude, je supprimerai cet article et nierai grâce à mon super pouvoir de la mauvaise foi.

Wala. Bon et toi tu veux qu’il crève ce bouton ?

*Le youtube employé comme adjectif (mais toujours associé à un VRAI adjectif compréhensible comme « insane » ou « awesome » ou encore « cute ») est une unité quasi infinie d’awesomeness dans mon esprit. Et par conséquent maintenant dans le votre puisque je viens de l’introduire subtilement. Mon plan machiavélique fonctionne à la perfection. Mouhou Mouhou Ha HA.

Via et aussi

Page optimized by WP Minify WordPress Plugin