Je vous parlais ici des avancées très rapides de la Dev team en ce qui concerne le Pwnage de l’iPhone et de son firmware 2.0. Et pour ceux qui avait des doutes la dev team vient de lacher sur son blog une vidéo à base de ligne de code et quelques informations supplémentaires. On y apprend notamment qu’il s’agit des lignes de codes qui permettent de « parler » au bios de votre iPhone et qui permet notament de lui dire si telle ou telle application est signée et est donc apte à être utilisé sur l’iPhone. Apprament, le code se trouve dans un niveau vraiment très bas dans les puces de l’iPhone et le seul moyen pour Apple de couler cette manip » serait un changement de puce. Voilà voilà, ça va être fun !

Via.

5 commentaires

  1. Benoit dit :

    Hum changement de puce ! Ca me fait penser au Playstation 1 qu’il fallait craquer pour faire tourner les jeux gravés !

  2. Eric dit :

    Ouais mais c est pas toi qui change la puce. C est apple qui devrait la changer pour que le hack ne soit plus possible.
    T as lu trop vite peut etre 😉

  3. Benoit dit :

    Oula putain faut que j’arrête le champagne lors des apéros chez mon frère ! Effectivement ! Excuse moi Klaki.
    Donc pour en revenir a la news si ils ont trouvé le moyen de craquer le système de manière à ce que Apple ne puisse rien faire… ca pourra m’intéresser dans les jours à venir 🙂

  4. anthony.n dit :

    Hum… Donc les gars auraient codé en assembleur ARM? Hum… J’ai plutôt l’impression qu’ils se font mousser. Ils sont peut être descendus assez bas (style un intermédiaire qui recompile les instructions à la volée, ce qui est déjà un exploit en soit, une sorte de Cider pour iPhone, mais pour le craquer, pas pour jouer 😉 ), mais peut être pas au niveau de la puce. Sinon, ils ont du modifier aussi le kernel, et là, c’est dangeureux pour la stabilité. Mais de toute façon (oui, je me la joue geek ce matin), ils ont fait un boulot énorme pour parvenir au stade où ils sont parvenus… Chapeau !

  5. anthony.n dit :

    Aaaah, je viens de comprendre ce qu’ils ont fait en parcourant leur site (j’ai dit comprendre, hein, je serais infoutu de faire le 100è de ce qu’ils font). Ils sont quand même descendus pas mal bas, au premier étage du bootloader. Tout ça pour modifier la manière dont le système vérifie la signature de l’application. Et ainsi tricher, pour dire qu’une application externe provient en fait de l’AppStore. L’iPhone, alors floué, fait tourner l’application, alors qu’elle ne provient pas de l’AppStore.
    Je suis par contre toujours aussi septique sur leur phrase sur le changement de processeur. Rien n’empêche Apple de pondre une mise à jour qui embarque un outil pour flasher la ROM de l’iPhone et changer du code bas niveau. On l’a déjà vu (sur les Macs, pas sur l’iPhone).

Commenter






quatre × = 16

Page optimized by WP Minify WordPress Plugin