optimus-pultius

15 touches, concept de base toujours identique : 15 petits écrans OLED constituent autant de touches entièrement paramétrables. Si l’idée me plait, le buzz commence à me saouler un peut. Art Lebdev me semble un peu atteint de ce que j’appellerais le « Syndrome Duke nukem Forever ». On met 20 ans à sortir un produit annoncé et quand il est sorti, il y en a tellement peu et ça coûte tellement cher que personne ne peut mettre les mains dessus (Ca c’est le syndrome Alfa Romeo 8C).

Bref pas de prix (on peut espérer que ce soit moins cher que le maximus), et une vague date de sortie (fin 2008 début 2009).

Mais j’adore le produit… Il y a tellement de trucs à faire avec ça.

Via.

2 commentaires

  1. lekid dit :

    Je le vois bien comme pavé numérique pour mon Macbook… mais connaissant l’Optimus Maximus, je pense que celui-là aussi va avoir besoin d’une prise secteur pour fonctionner.

  2. Eric dit :

    Bah à priori non justement…

Commenter






9 × = cinquante quatre

Page optimized by WP Minify WordPress Plugin