Le mot du blog : What could possibly go wrong...

Je sais pas si t’as vu, mais j’ai pondu un p’tit billet chez slice 42 sur les drones. Je voulais voir si je savais toujours écrire, et comme je sais pas trop combien vous êtes à toujours passer ici de temps en temps je voulais aussi être sûr d’être un peu lu :D. En vrai je sais combien vous êtes à passer et vous êtes pas très bien dans votre tête. J’écris un billet par an faut vous faire une raison.

Dans ce billet j’évoque le fait que la communauté des mecs qui fabriquent leurs propres moustiques volants est un peu barrée et tente un peu n’importe quoi. Le dernier exemple en date, c’est Peter Stripol qui nous l’apporte. Le gars s’est juste fabriqué un kit pour se propulser sous l’eau en utilisant des turbines pour engins radiocommandés. On est en terrain connu : ça parle ESC, Arduino et magic smoke.

2 commentaires

  1. Axelalf dit :

    Yo mon Klaki,

    Bah déjà compte sur moi 😉 😀

    Donc 1 !

    Ca doit quand même être ultra marrant c’bordel !

  2. Eric dit :

    Je pense aussi ouais. Je sais pas à quel point c’est utilisable vraiment pratiquement. Mais comme proof of concept ça marche déjà pas mal 🙂

Commenter






+ 7 = neuf

Page optimized by WP Minify WordPress Plugin