Archive pour la catégorie ‘Expérience’

Le mot du blog : Push me !

Ca pour une nouvelle ! ??a envoie du bois ! J’vous fais pas l’affront d’expliquer ce qu’est le Push (may say trop bien !). Sachez que Google vient de cracher le service dans la nature, qu’il vous permet de synchroniser vos calendriers, contacts et de balancer don le push en natif, directement dans l’appli mail de l’iPhone !

Allez c’est parti on configure tout ce bordel :

Etape 1 : On prépare le terrain :

  1. Vous vous loguez avec votre compte Gmail à pusher, puis vous allez sur google calendar le cas échéant vous vous loguez (Login et mdp du compte gmail).
  2. Une fois logué, en haut à droite de la page, vous cliquez sur « Paramètres« 
  3. Vous vous rendez dans le sous-menu « Paramètres mobiles » et vous rentrez votre numéro de mobile (utilisé pour vérification).
  4. Cliquez sur « envoyer le code« Vous allez recevoir un code que vous devrez rentrer dans « code de vérification« 
  5. Cliquez sur « Terminer la configuration« .
  6. Synchronisez votre iPhone avec iTunes pour avoir un backup au cas où… Et décochez la synchro des boites mails dans iTunes.
  7. Rendez vous dans Réglages>Mails, Contacts, Calendrier et supprimez votre compte gmail à pusher (vous ne perdrez aucun mail…)
  8. Revenez dans « Mails, Contacts, Calendriers« 
  9. Tapez sur « Ajouter un compte« 

Capture d???écran 2009-09-22 à 23.33.14

Etape 2 : Let’s do this marines !

  1. Choisissez un compte « Microsoft Exchange« 
  2. Dans  le champs « Email » entrez votre adresse complète du genre : pedoncule@gmail.com. Si le téléphone  vous emmerde avec le certificat, acceptez tout de même.
  3. Laissez le champ « Domaine » vide
  4. Une fois encore, entrez votre login complet (pedoncule@gmail.com) pour le « Nom d’utilisateur« 
  5. Indiquez votre mot de passe gmail dans « Mot de passe« 
  6. Tapez « suivant » en haut à droite de l’écran
  7. Une fois encore si on vous parle du certificat, acceptez.
  8. Dans le champ « Serveur » qui vient d’apparaître indiquez : « m.google.com« 
  9. Tapez sur « Suivant » en haut à droite de l’écran.
  10. Indiquez les services vous voulez synchroniser (dans mon cas : courriers et calendriers, mes contacts google sont un tel bordel que j’ai pas voulu tenter le diable et tout perdre…)
  11. Sauf si vous voulez effacer tout ce qui existe déjà (contacts, mails, ou encore calendriers en fonction des services que vous avez choisi de synchroniser) choisissez « Conserver sur l’iPhone« . Vous aurez peut être des doublons. Mais vous n’aurez rien perdu… Vous ferez le ménage un peu plus tard.
  12. Vérifiez bien dans vos réglages de mail que vous avez activé la fonction push.
  13. Enjoy.

Je viens de le tester à l’instant sur mon compte principal et ça fonctionne impeccablement. Un peu plus tard dans la semaine, on verra comment synchroniser les calendriers avec iCal…

Via et via (dont les images) (thx Rudy)

Si vous vous plantez quelque part et que vous perdez des millions de deullors, je ne suis bien évidemment pas responsable jeune ackboo, t’avais qu’à faire gaffe !!! Mais franchement, je vois pas bien comment, en suivant tout le pas à pas !

Le mot du blog : Choose the right browser ! It could save your life !

AnandTTech vient de nous pondre un comparatif de 5 pages (tout de même)  sur l’impact du navigateur sur l’autonomie générale de votre laptop. Et voici la conclusion (plus c’est long plus c’est bon) :

500x_ch

OMGWTFBBQGMCSLC !!! (Oh My God What The Fuck Barbecue Mon Cul Sur La Commode !!!) IE8 sort vainqueur ?! De 7 minutes ?! Nooooooooooooooooonnnnnnnnn !!!!! PouuuuuurKwaaaaaa ????!!! Ah on me dis que le test s’est exclusivement déroulé sous windows. Ceci expliquant peut être cela. Par contre je ne suis pas du tout étonné de voir safari dans cette position, même si j’aurai plutôt mis Firefox plus bas dans le tableau. Bah oui ! Ah force de mettre « pleindejolisseffetsquifontropbyen » ça consomme un minnimum quand même…

Ce serait intéressant de faire le même style de comparo sur un Mac, un portable évidemment :

– Putain j’ai une autonomie de fou avec chrome !!
– T’es sur un iMac imbécile O_o

Bref, faudrait pondre un p’tit script, tout ça…

En tout cas pour les mêmes sites visités et tout le barda, en fonction du browser on peut perdre 40 minutes (40 minuuuuutes man !). Une info que j’en ferai rien parce que j’utilise déjà le meilleur navigateur (Firefox hein !! Let’s TROLL ! 😉 ) mais qu’est toujours bonne à connaitre.

Via et via

Le mot du blog : Oula y a du lourd là !!

Dr-Klaki

Première partie d’une série de ce que j’appellerais « l’alliance de la coalition » à propos du Jailbreak. Anthony, Compétence Mac et moi même nous sommes mis dans la tête des gens qui :

  • Viennent d’acheter un iPhone/iPod Touch.
  • On vaguement entendu parler du Jailbreak.
  • Veulent savoir ce qu’il en est.
  • Sont complètement paumés dans ce délire de soft à chaque version d’OS.
  • Ont brické leurs appareils et veulent comprendre pourquoi.
  • Veulent franchir le pas.

??a commence donc avec une vidéo/Keynote d’un docteur un peu taré (on sent que ça fait un moment qu’on le gardait dans un placard et qu’on l’a sorti parce qu’on avait personne d’autre sous la main) nous expliquant les bases, les idées reçues, les principes… Et ça continuera dès la sortie des nouveaux outils pour la 3.1 de la dev-team par un tuto complet d’Antho.

??a se passe chez compétence Mac pour centraliser un peu tout ce bordel.

Et la réponse à la question que vous vous poserez pendant le visionnage est : De la farine (et je déconseille fortement).

Le mot du blog : En gros, pour faire un hackintosh, faut quasiment être en pré-retraite quoi !

Bah c’est putainement pas simple ! Et c’est ce qui esplique (Bernard de la Villardière si tu nous regardes…) mon absence quasi total du net depuis 48 heures.
J’en tire quelques leçons que je partage avec vous. Ce que je vous fais là, c’est pas un tuto (y en a plein), mais les trucs que j’ai découvert au fur et à mesure de mon instal’ et qui vous feront gagner du temps :

  • Il y a plein de nouvelles subtilités à la con depuis le passage sous Snow Leopard pour les Hackintosh.
  • Un fichier DSDT.aml permet de faire le lien entre votre BIOS de carte mère et votre Bootloader, il est à placer dans le dossier extra de la racine de la partition contenant le bootloader. ??a peut marcher sans, mais ça sera la meurde (vous allez voir pourquoi).
  • Chaque DSDT.aml est propre à une config.
  • Pour créer un DSDT, il faut se baser sur le BIOS de votre carte mère et le créer sous Windows (les utilitaires sous Mac Os sont pas terribles).
  • Sans ce fichier de merde, chaque extinction/reboot de snow leopard remet le BIOS à zéro. Ce qui, quand on a une bécane overclockée est un tout p’tit peu chiant (même avec les profils enregistrés). Et même quand on a une bécane pas overclockée.
  • J’ai la chance d’avoir une config’ réputée dans le milieu. Ce qui fait que l’ensemble est populaire. J’ai donc même pas eu à me faire chier à créer un DSDT.aml, j’ai pris celui de quelqu’un d’autre (mais c’est pas franchement recommandé).
  • Ce guide est excellent. Il est applicable sur un disque dur sans aucun problème et c’est bien plus rapide. Malheureusement, ce qui n’est pas très clair dès le départ, c’est qu’il condamne votre clef USB/disque dur utilisé pour l’installation. En effet votre périphérique de stockage de maaaaaasse contient le bootloader, mais pas votre disque dur système (interne). Le périphérique doit donc resté branché en permanence, à la manière d’une EFI-X. La solution ? Refaites la manip qui se trouve entre :

Warning: Semi-heavy Terminal work ahead. It’s not that difficult, and I’ve gone into a lot of detail to make it as easy to follow along as possible, but if you’re not at least a little comfortable with the command line, it may make you pretty uncomfortable. Beg or borrow a command line geek for an afternoon, if needed.

Et :

(Notice the Extra folder, the boot file, and the OS X installer.)

Sur votre disque dur système une fois Snow leo installé. Vous pouvez le faire depuis votre instal’ toute fraiche de Snow Leo.

  • Voici mon dossier Extra (à mettre dans la racine du disque système) correspondant à ma config’. ??a peut vous éviter du taf si vous avez le même style de matos (ou au moins une carte mère approchant (GA-P35c-DS3x ). Vous décompressez, vous mettez tel quel sur la partition contenant le bootloader.
  • Le bootloader du moment, ce lui qui à la classe, celui qui est ultra hype, c’est chameleon v2 RC3 (r658). Et je ne saurais que trop vous conseiller de l’installer via le terminal (vous savez ce que je pense du terminal, mais quand c’est nécessaire, faut pas s’en passer.) plutôt que par son installeur en mousse. Tout est décris dans le guide cité plus haut.
  • Avoir une galette officielle de Snow Leopard est un plus (en plus d’être légalement obligatoire). Car vous êtes sur en cas d’échec d’installation que ça ne vient pas de votre « disque dur d’installation ». Et pouvoir éliminer les options en cas de plantage n’est pas un luxe.
  • Votre disque système DOIT être sur le port 0 de votre contrôleur SATA.
  • Débrancher tous les disques dur inutiles lors de l’instal’.
  • Lors de l’installation, décocher la prise en charge des imprimantes et les langues inutiles. C’est une source de problème potentielle. Si vous en avez besoins, vous les installerez après.
  • AHCI, si tu sais pas ce que ca veut dire avant, tu vas le maudire pendant. Il s’agit d’une erreur de « Rookie ». J’vais pas tout te dévoiler jeune impatient ;-), mais sache que ça se règle dans le BIOS.
  • Vieille adage d’Overclocker/bidouilleur: « Quand quelque chose merde, on ne change qu’un truc à la fois pour le solutionner ». Et si ça ne change rien, on le remet en place avant d’essayer autre chose. Pouvoir dire : »Bon donc finalement le Kernel Panic ne venait pas de ça » c’est toujours utile.
  • Ne pas avoir peur de réinstaller. 22 Installations en deux jours avant d’avoir la bonne en ce qui me concerne. Parce que je veux du clean.
  • Votre instal’ une fois terminée en suivant tout ces conseils (mais je parle encore une fois UNIQUEMENT de ma config’) sera totalement « misajourable » parce qu’on ne touche ni au KERNEL, ni aux extensions. Sachez pour finir, que je tourne en full 64 bits. ??a sert pas à grands choses, mais je le voulais, pour le challenge. Joies et cotillons.

Ma config pour terminer :

  • Q6600 @3,8 Ghz stab’ (WC powaaaa)
  • 6 Go de RAM en Gskill @ 420 Mhz
  • 8800 GT ZOTAC
  • Abandon de tout ce qui est IDE sur la config’ précédente.
  • 4 durs SATA
  • 1 lecteur DVD SATA

Et les résultats de p’tits bench pour la route :

Capture d???écran 2009-09-14 à 14.17.03

Le seul véritable Bench pour moi sous MacOs, c’est cinebench. GeekBench tourne ici en 32 bits.

Mon bébé n’a que 35% de perf en moins qu’un MacPro Octo officiel. Et en tout cas tape bien plus fort qu’une majorité de quad. En partant d’un PC quad core, je suis plutôt satisfait. Bon faut dire que je le maltraite un peu aussi en le faisant tourner 1,4 Ghz plus vite que ce pour quoi il est conçu. 🙂 . Mais il aime ça, je le sais.

Comme d’hab, insanely Mac est LA ressource du domaine.

Je ne saurais pas être tenu pour responsable de vos probables pertes de données (parce que c’est une fois qu’on a fini la première instal’ qu’on se dit « Putain j’ai pas gardé ça !!!!!), crise de nerfs, divorces, ruptures, surconsommation de café, balançage de clavier/souris…

Le mot du blog : Ouateyougonna dou ? Ouateyougonna dou ?

Car régie promo

On vous avait dis qu’on allait mettre le paquet…

Pour le live de mercredi prochain nous prendrons donc l’antenne à 18h30. Nous serons en direct de Paris et ses environs (et du coup, on aura une véritable connexion avec un up qui devrait tenir la route).

Deux personnes dédiées à la technique et à la modération, un car régie, du matos à plus savoir quoi en foutre. Et quatre personnes devant les caméras pour prendre soins de vous. Comme d’habitude, on vous filera des cadeaux, on prendra l’apéro tous ensemble, en faisant une immense ronde de l’amitié tout autour de la Terre; et on discutera directement, à chaud, des annonces faites. Ce sera sans doute loin d’être très sérieux, mais c’est comme ça qu’on traite l’info (ce qui n’a pas l’air de vous déplaire:-) ) et ce sera toujours pertinent. Y aura nos analyses en direct, nos rebondissements, nos crises de mauvaise foi, et les vannes habituelles… (mais pas toute quand même, hein, on sait ce qui se passe après… 🙂 )

On espère donc que vous allez venir ultra nombreux découvrir ce que Steve nous réserve. Parce que bon, c’est quand même plus marrant comme ça que chacun de notre côté 😀

Donc on n’oublie pas, mercredi, c’est trois sites pour un live :

http://live.klakinoumi.com

http://macstyle.fr/live

http://live.gantis.fr

Et on a déjà des partenaires pour vos cadeaux, mais si d’autres veulent se joindre à l’évènement, on a jamais trop de cadeaux à donner

Le mot du blog : Parce que nous ne sommes plus à l'âge de CRONmagnon !

Si vous êtes comme moi, vous en avez une toute petite… connexion. Vous cherchez à tout optimiser comme une brute de ce côté là. Et il y avait une grande frustration de ma part : Les Podcasts.

Bien sur, je ne pouvais pas me permettre de m’abonner comme un dingue à plein de Podcasts, parce que ce con d’iTunes me les téléchargeait inévitablement en pleine journée, quand je suis ??VIDEMMENT en plein milieu d’un truc important, ou que le frangin est en train de chercher ses bottes de géant mana 8 en criant « MON PIIIIIINNNNNG BORDEL ! »

Alors il y a quelques jours, je me suis dis : C’en est trop, je suis Podcaster bon sang de bois ! Il existe des dizaines de Podcasts qui n’attendent que moi ! J’ai honte. Je me sens sale. J’ai des visions d’horreur la nuit. Je ne me rase plus. Bref, il était temps.

Mais temps de faire quoi ?

Et bien ma poule, ce que je m’apprête à vous expliquer sous vos yeux pétillants d’envie et d’admiration, c’est comment faire en sorte qu’iTunes télécharge les Podcasts à 5 heures du mat’ (quand je dors) chaque nuit, sans aucune intervention de ma part.

Yeah  right, je sais, vous êtes sans doute deux dans mon cas. Ce billet est pour vous.

Etape 1 : Paramétrer iTunes

On va commencer par dire à iTunes d’arrêter de nous faire chier en plein milieu d’un visionnage de chat qui se fait tuer (thx matthieu). Et pour cela il suffit de se  rendre dans l’onglet podcasts d’iTunes et de cliquer ensuite sur le bouton « Réglages » et de remplir la boite de dialogue pour avoir un truc du même style :

Image 1

Ce qui est le plus important, c’est que la recherche de nouveaux épisodes se fasse manuellement. Tu vois padawan, c’est ça qui compte. ??a et pas autre chose. Vous pouvez maintenant quitter iTunes, c’est fini, on s’en fout. Qu’il aille paitre tel une Angie de secret story. (QUOI ! Y a rien qui passe vers une heure du mat’ !! Et la personne qui m’a filé le virus se reconnaitra ! SALAUD !)

Etape 2 : T’es un peu CRON CRON toi non ?!

Tu connais pas CRON ?! OMAGAD ! C’trop la honte ! Viens voir Guy ! Il connaît pas CRON !

Bon c’pas grave. Ce que tu dois savoir, petit pédoncule, c’est que CRON est l’utilitaire de planification de tâches répétitives des systèmes UNIX (Ah oui au fait si vous êtes sous windows, et bah c’est mort. Depuis le temps qu’on vous dit que vous avez choisi le mauvais OS ! C’est comme ça, c’est cadeau. Merci d’être passé 🙂 ). Sauf que CRON à la base c’est pour faire des trucs du style « sauvegarder les fichiers importants de la compta », « Mettre à jour les stats », « envoyer les logs par mails » etc.

Et nous, comme on est jeunes et un peu foufous, on va utiliser CRON pour dire à notre ordi « Bon ! Ecoute moi bien coquine ! Il va falloir te remuer là parce qu’il est 5 heures et tu vas me downloader toutes les mise à jour de Podcasts ! ». Yes !

Donc, si on était des puristes on la jouerait avec le terminal. Seulement voilà, je suis plutôt du genre « Quand on peut éviter de se faire chier avec le terminal, faut pas hésiter. Parce que c’est chiant !« . Trop de terminal tue le terminal. Donc vous allez aller ici et télécharger cronnix 3.0.2. Et pour ceux qui s’inquiètent, sachez que je l’ai testé pour vous, au péril de ma bécane, sur Snow Leopard. Et que ça tourne nickel. Pour un soft dont la dernière version date de 2006, c’est beau.

Donc vous lancez cronnix et vous devez avoir un truc comme ça :

Image 2

Vous cliquez sur « Nouveau » pour ajouter une tâche (Non, Benjamin Castaldi n’a rien à voir là dedans…) Et, si vous voulez que tout se fasse à 5 heures voilà ce qu’il faut rentrer :

Image 3

Rien nafoute (parfaitement) des onglets « Intervalles » et « Expert » (non mais OH vous vous prenez pour qui !!!!). Et pour le texte de la commande c’est :

osascript -e 'tell application "iTunes" to updateAllPodcasts'

Appliquez tout ça. Et c’est parti, vos Podcasts seront téléchargés chaque nuit à 5 heures du mat’. Si vous préférez un téléchargement le soir, sachez que les heures sont à rentrer au format 24h. Donc si vous voulez que tout soit DL avant que vous rentriez du boulot, mettez 15 en lieu et place de 5. Et si vous voulez que ce soit mis à jour avant de partir ET avant de revenir vous mettez « 5,15 » (sans les guillemets !) en lieu et place du 5.

Et si vous avez des idées de Podcasts audios (NON relatifs à Apple, parce que j’aime bien faire un break). je suis über preneur. Pour le moment, mon préféré de tous les Podcasts au monde, c’est celui de Gameblog (Thx TOM). Donc si vous avez des trucs du même genre, je prends.

Enjoy.

Page optimized by WP Minify WordPress Plugin