Le mot du blog : Paypal, CPU c'que c'était...

MàJ du 06/02/2017 : PayPal vient de me rembourser du montant exact de l’achat après nouvelle délibération autour du dossier que j’ai constitué, entres autres, grâce à Intel. Donc j’suis content. Juste un peu dommage qu’il ait fallu autant se battre pour se faire entendre. Je laisse le billet en ligne pour que ceux à qui ça pourrait arriver dans le futur sachent que « Yep, ça existe, et c’est un cas sauvable en tant qu’acheteur ».

 

Accroche-toi à ton chip mon gars parce que le truc est tellement ouf, l’expérience vaut presque mes 207 euros perdus.

Ça fait longtemps que j’en avais envie, et les derniers soldes Steam ont eu raison de ma volonté, je me suis refait un PC pour jouer. Bon, jusqu’ici le projet est jovial.

Je me mets donc en chasse de ma config et je décide de me prendre un truc qui tient bien la route à base de i5 6600k et GTX1060, mais j’veux pas t’emmerder avec les détails techniques parce que c’est pas ça le plus important.

Comme j’aime bien ne pas payer plus cher que ce qu’il est possible de payer, je me dis que Burning Fucking Meuchine (c’est le nom de mon PC, tu vas comprendre pourquoi) pourrait en partie être monté avec des pièces d’occasion. Je trouve ma GTX1060 6 Go à 200 balles sur eBay (avec facture et achat de 15 jours plus tôt, nickel) et mon CPU sur le « bon » coin (avec facture d’achat de septembre 2015, ça fera le taff).

Le CPU est vendu par un particulier, on me dit qu’il fonctionne bien et lui aussi est à 200 balles. Je demande à payer par PayPal histoire de pouvoir si nécessaire bénéficier de la protection des achats de PayPal. Pas con le gars, on m’la fait pas comme ça. Le vendeur accepte (en me faisant quand même raquer la com’ de PayPal, mais bon c’est moi qui le demande après tout), tout va bien.

Je reçois le proco, et premier truc qui me chiffonne, la facture est pas au nom du mec qui me le vend… Mais sur le moment ça me braque pas. Je le monte, je le testouille deux jours en charge (jeux, benches, un p’tit overclock des familles pour voir, avant de le pousser éventuellement plus fort, la routine…) et puis je m’absente deux jours. Quand je reviens, la bécane ne démarre plus. Elle est prise dans une petite boot loop ma foi bien casse-couille quand tu rentres avec l’envie de jouer.

Deux ordis en pièces et trois heures plus tard la conclusion est évidente : après deux jours d’utilisation le CPU est dead. Je sais pas toi mais 100 balles la journée pour un proco, je trouve ça un peu chéros…

Du coup je recontacte le vendeur qui me dit bien entendu que c’est bizarre (tu m’étonnes John) que quand lui il l’a testé avant de l’envoyer, tout fonctionnait bien et tout ça… Mais que je devrais l’envoyer à Intel « en une semaine ils vous en renvoient un » qu’il me dit.

 

« Il a l’air bien au courant le gars » se dit le Klakinoumi de plus en plus sur la défensive. « En même temps, c’est un 6600 K, c’est un CPU de connaisseurs » (« K », chez Intel,  ça veut dire que le coefficient de fréquence est débridé et basiquement overclockable ras la gueule) « c’est pas étonnant qu’il sache ça » se dit le Klakinoumi qu’aimerait bien ne pas s’être fait niquer.

Mais je commence quand même vraiment à me dire qu’il y a une merde parce que je trouve l’approche du mec très légère. « Démerdez-vous avec Intel » je trouve ça franchement limite.

Toooooouuuum Toutoumtoumtoum

 

Mais bon, j’suis pas né du dernier chip et c’est pas un RMA qui va me faire peur. Me v’la donc en train de discuter avec William d’Intel from UK qui parle un français impeccable à l’accent qui sent bon le thé de 17 heures. L’ambiance est détendue, nous déconnâmes même entre deux questions pour remplir mon dossier de retour garantie.

Le service est top notch. DHL vient prendre mon proco à la maison deux jours plus tard et je me dis que dans 10 jours on rigolera de tout ça autour d’un score sur 3D Mark. En parallèle, je commande quand même un 6600k, neuf cette fois, chez Materiel.net. Ça fait quinze jours que ma bécane a les tripes à l’air et je commence vraiment à avoir envie de jouer.

Mais quatre jours plus tard, on change de ton. Intel m’appelle et me demande où je me suis procuré ce CPU, à qui je l’ai acheté, depuis combien de temps je l’ai, etc.

Là, c’est le moment où je comprends que les baisés vont pouvoir commencer à se compter entre eux et que je suis le premier sur la liste. Du coup, en bon français je balance tout, que ça vient d’un mec sur le bon coin, que j’ai payé via PayPal, que j’ai toutes les adresses, toussa toussa.

Et v’la t-y pas qu’on m’apprend que le proco en question avait déjà fait l’objet d’un remplacement sous garantie chez Intel et qu’il ne devrait donc par conséquent plus être en circulation. Ah. Ça sent VRAIMENT pas bon.

Selon Intel voilà ce qui s’est passé (c’est un truc de fou, j’ai JAMAIS vu ça) :

Intel a, avec certains partenaires, un programme leur permettant de recevoir un nouveau CPU sans avoir besoin de renvoyer celui qui est défectueux, pour gagner du temps et de l’argent. En gros quand t’achètes ton proco chez un vrai vendeur et qu’il meurt tu reviens chez ton vendeur avec et ce dernier dit à Intel :

– « Bon bah le CPU XXXXX est mort, il m’en faudrait un autre s’il vous plaît. »

Intel en renvoie un identique en disant bien :

-« On note que le CPU XXXXX est mort, merci de le détruire physiquement y a pas intérêt qu’on le revoie »

ce à quoi le revendeur honnête dit :

-« Pas de prob ma gueule, à la prochaine, la bise aux enfants ».

Eh bah ce qu’il s’est passé, c’est que mon CPU n’a pas été détruit et pire même, il a été revendu, au moins une fois, à moi. Ça pose plusieurs problèmes :

Le premier c’est que factuellement mon proco semble ne jamais avoir été mon proco mais la propriété d’Intel (il l’est redevenu lors du premier remplacement sous garantie). Je suis pas juriste, mais le temps que cette puce a passé entre mes mains ça ressemble un chouille à du recel et j’aime pas bien ça.

Le deuxième c’est que pour éviter que ça se reproduise, Intel confisque le processeur (que j’ai payé avec mes p’tits sous) et ne m’en renverra pas un autre parce qu’ils vont quand même pas le remplacer deux fois faudrait pas abuser.

Le troisième c’est qu’à ce moment là j’ai pas de trace écrite de ce merdier, juste des conversations téléphone avec William et Jean Jacques, son n+ketchose dans ce dossier (oui je les connais par leurs prénoms).

Quand Intel me raconte ça, j’commence à me dire que pour économiser 70 balles, j’vais peut-être en perdre 200 et que quand même, 200 balles, ça en fait des jeux sur Steam. FUck.

Vendeur dit Hinhin

Là dessus, un peu vénère je rappelle le vendeur. Qui semble découvrir tout ça et j’lui annonce cash moustache que soit il me rembourse et on fait ça cool à l’amiable, soit j’ouvre un litige chez PayPal. Et après avoir bien expliqué qu’Intel séquestre le CPU, ne le renverra ni à moi, ni à lui, il me dit que si je renvoie pas le CPU, il ne me remboursera pas.

Une conversation qui se termine donc tout naturellement par un « Bah ouvrez un litige chez PayPal » de la part du vendeur.

Saga à trépas, PayPal s’défile en douce

Bon. Litige it is then…

PayPal a plutôt la réputation d’être pro-acheteur, j’ai un dossier assez fourni avec l’historique complet de la conversation SMS avec le vendeur, notamment où il me dit de renvoyer le bordel à Intel, j’ai, après relance, enfin un mail de mon pote Jean-Jacques où il me décrit la situation du processeur et m’annonce sa confiscation… Autant te dire que je pars plutôt confiant finalement…

Je décris mon problème lors de l’ouverture du dossier chez PayPal tout en précisant que je tiens à la disposition de tout le monde des documents prouvant tout ce que je dis. Donc demandez-les moi si vous en avez besoin.

Quelques jours plus tard je décide par le plus grand des hasards d’aller voir où ça en est dans mon interface d’admin PayPal.

« Clôture du dossier en faveur du vendeur. »

Heureusement que je passe pour voir ce qu’il en est, pas de mail que dalle m’annonçant la décision… J’hallucine proprement et j’appelle direct PayPal où l’on m’annonce que cette décision a été prise parce que le produit n’est plus dans l’état où je l’ai reçu.

« BAH TU M’ÉTONNES PUTAIN ! C’EST PRÉCISÉMENT UNE PARTIE DU PROBLÈME ! » Pensais-je en serrant les dents.

Au bout de 5 minutes je comprends que ma description du litige n’a pas du tout été lue puisque la personne au téléphone me sort un « Ah bah si vous avez des documents à fournir on va rouvrir le dossier et il sera à nouveau évalué ».

« Putain mais vraiment ça vaut bien le coup de se faire chier… » me dis-je intérieurement.

« Ah parfait merci beaucoup. » répondis-je. N’écoutant que mes intérêts.

Deux jours plus tard :

« Clôture du dossier en faveur du vendeur. L’objet n’est plus dans l’état où il était lorsque vous l’avez reçu. »

Je gueule sur Twitter, le compte @askPayPal débarque en me demandant si ils peuvent m’aider. Ce dont je me réjouis en me disant qu’il y a peut-être encore une chance de discuter avec quelqu’un qui va comprendre que le problème ne relève plus uniquement de l’état du proco mais de son origine complètement pétée. On me répondra au final qu’il faut que je me démerde avec Intel parce que, encore une fois, quand j’ai reçu le CPU il fonctionnait. Cool. Cool cool cool…

Je rappelle PayPal l’après midi même. Parce que je commence à en faire une affaire personnelle. Je ne cours plus après mes 200 balles dont j’ai déjà fait le deuil, mais je ne veux pas être le mec fautif dans cette transaction. Je commence quand même a sortir le ton un peu moins diplomate en disant que je trouve quand même très étonnant que Paypal clôture un litige concernant la vente d’un processeur à l’origine frauduleuse (selon Intel) à la faveur du vendeur. Et on m’interrompt en me disant qu’on me rappelle dans les 24 heures après avoir à nouveau étudié le dossier, promis juré.

Ça c’est moi qui attend le coup de fil de PayPal.

On ne me rappellera bien sûr jamais. Mais la conversation se poursuit sur Twitter en DM avec le compte @askPayPal. Le mec est super pro, me dit qu’il comprend bien ma frustration et que si je peux fournir un nouveau document officiel émanant d’INTEL et un peu plus descriptif, avec les coordonnées complètes du mec qui le signe dedans, et les raisons de la saisie, il y a peut-être encore une chance.

Je rappelle donc encore une fois INTEL avec un ton bien « Get your chip together! ». On me promet qu’on m’envoie ça très vite. 24 heures plus tard, j’ai effectivement un nouveau document plus officiel qui dit tout ça. Après le foutage de gueule de la hotline de PayPal, ça fait du bien. Classe INTEL, franchement.

Je refile tout à PayPal via mon gars sûr sur Twitter, qui me dit qu’après ça, lui ne pourra plus rien faire de plus, qu’on est déjà sur les chemins de traverse et que ça sent pas bon malgré tout. Je comprends que je sors des cases, j’apprécie son honnêteté et le remercie du coup de main quoi qu’il arrive.

24 heures plus tard, un mail de PayPal m’annonce que le cas est définitivement clôturé et que la prochaine fois, j’ai qu’à pas renvoyer mon objet au constructeur, mais au vendeur. Alors même que c’est le vendeur qui m’a dit de faire ça…

Bref, PayPal couvre le vendeur d’un proco aux origines plus que douteuses, Intel va probablement pouvoir remonter la piste de la fuite dudit proco et demander compensation et moi je suis les mains vides. Pas de proco. Pas de pognon. Nada. NiHertz.

La conclusion

D’abord je tiens à dire que tous mes interlocuteurs chez INTEL ont été vraiment impeccables. Mon cas semble complètement inédit pour eux et on a fait le max possible pour m’aider dans la construction de mon dossier de litige avec PayPal.

Ensuite le mec qui m’a assisté via le compte @askPayPal a lui aussi été patient, a pris le temps de comprendre mon dossier, de m’aider à le construire et tout, Kudos à lui.

Mais j’ai quand même un bon p’tit goût amer dans la bouche.

Parce que les deux boîtes en ont très probablement le droit, mais éthiquement, moralement, c’est quand même pas jojo les gars. Intel, en confisquant mon (son) CPU me fait payer la porosité de son programme d’échange sans renvoi avec des partenaires qui pour certains écoulent vraisemblablement des procos défectueux. Et je suis assez con pour donner tout ce que je sais à ce propos alors que pardon mais c’est pas mon problème.

J’attends plus rien de mon cas (même si je suis pas contre une bonne surprise hein…) et j’écris surtout ce billet pour que ça n’arrive pas à quelqu’un d’autre. Soyez prévenus.

MàJ du 06/02/2017 : PayPal vient de me rembourser du montant exact de l’achat après nouvelle délibération autour du dossier que j’ai constitué, entres autres, grâce à Intel. Donc j’suis content. Juste un peu dommage qu’il ait fallu autant se battre pour se faire entendre. Je laisse le billet en ligne pour que ceux à qui ça pourrait arriver dans le futur sachent que « Yep, ça existe, et c’est un cas sauvable en tant qu’acheteur ».

J’vous mets quand même quelques pics de mon nouveau bébé parce qu’à part ça j’en suis super content 🙂

Les photos sont de la p’tite soeur , si t’as besoin d’un shoot, demande lui elle est cool 🙂

7 commentaires

  1. Ugo dit :

    Bonjour,

    Super le PC . finalement , il te revient à combien ?

  2. Axelalf dit :

    Putain mon Klaki, la loose internationale !!!!!!

    Paypal… pouah je vai sme méfier dorénavant ! Merki d’avoir partager ta malheureuse expérience…

    Je vais diffuser autant que je peux de mon côté.

    Belle bête en tout cas, ca va fragger 😉 😀

  3. Eric dit :

    Je viens a l’instant de recevoir un remboursement de la part de Paypal. Je vais mettre l’article à jour. Donc bon, finalement ça passe, mais faut rien lâcher quoi…

  4. Axelalf dit :

    Ho putain ! That’s fucking good !!!!

    GG poulet !

  5. Eric dit :

    @Ugo : 800 balles environ. Je gardais le boîtier, l’alim et une partie des durs. 120 balles de mobo, 270 de cpu, 200 de CG, 60 de RAM, 100 de SSD et le reste en plomberie et waterblocks pour la boucle de refroidissement 🙂

  6. Emeric dit :

    Salut, j’ai été dans un cas un peu moins hors des clous, mais où je peux confirmer la même passivité de paypal à l’égar de l’acheteur.

    Je commande une CG 100€, arriver à la maison, elle ne marche pas (démarrage possible mais tellement d’artefact que tu sais que le probleme vient pas d’apparaitre ^^).
    Ouverture d’un litige, d’après le vendeur elle marchait avant d’être envoyé, paypal me demande de lui renvoyer la CG, ce que je fais, à mes frais non remboursés bien sur, de là j’attends.
    15 foutus jours après, ils m’envoient un mail, comme quoi il faut que j’envoies la preuve de l’expédition sans quoi le dossier sera fermer pour ma geule.

    ça me fait pêter un cable, on me demande 15 jours après, de fournir une preuve que j’aurais pu fournir dès l’expédition de mon colis, et en plus, on me force à le faire en trois jours (c’est à dire que t’es parti en vacances, tu l’as rangé dans ta maison secondaire, ou t’oublies de regarder ton adresse trois jours t’es niqué.).

    Bref, j’avais quand même la dite preuve d’expédition que j’ai envoyer en moins de 3 jours et j’ai été remboursé.

    Tout ça pour dire qu’il faut bien se méfier de Paypal en cas de litige, et garder strictement tout document qui peut-être utile, puis bien les ranger parce qu’il faut les sortir dès qu’on vous les demande (même après vous avoir laisser en plan 1 mois…)

  7. Emeric dit :

    Ah aussi l’occasion sur Le bon coin j’évite si c’est pas en main propre (Ebay me fait moins flipper). L’autre fois encore je cherchais un disque dur, je commence à discuter avec le type, puis là je googlelise l’adresse gmail qu’il avait… En me disant que si plainte il y avait je le trouverais directement.

    Pas de plainte (donc potentiellement rien à voir) mais j’ai trouvé un article, d’un type du même nom arrêter y’a un an pour escroquerie… ça m’a calmé j’ai trouvé une excuse pour dire que je le voulais plus lol.

Commenter






× 3 = douze

Page optimized by WP Minify WordPress Plugin